Appliques

Applique murale : Luminaire apparent fixé au mur (ce terme regroupe les plaques et les bras de lumière).

Plaque de lumière : La plaque de lumière est une applique murale, à une ou plusieurs branches, au dos desquels est placé une plaque miroitante pour réfléchir la bougie. Très utilisée au XVIIème siècle, elle est détrônée au XVIIIème par le bras de lumière, alors placé devant un miroir. Le milieu du siècle voit leur retour. Ces appliques étaient en métal, souvent peint, parfois garnies de fleurs de porcelaines.

Bras de lumière : Un bras de lumière est une applique murale à une ou plusieurs branches dont le but est de projeter la lumière en avant de la paroi. Sa dénomination provient de sa forme initiale, un bras humain. Néanmoins, ce terme ne sera usité qu’aux XVIIème et XVIIIème siècle, au profit de celui d’applique au XIXème siècle.

Les bras de lumière s’imposent au début du XVIIIème siècle en raison des changements architecturaux. Les cheminées ont des tablettes plus basse surmontée de miroirs. Les bras, positionnés en encadrement, offrent ainsi une lumière démultipliée par le miroir.

Le bras du XVIIIème siècle est un objet indépendant, fixé sur le trumeau à l’aide de vis ou de pattes en vue d’un décor déterminé. Il est souvent assortis aux bronzes de la cheminée ou au décor des chenets. Les bras en bronze dorés, moins chers que leurs homologues en métal précieux, sont les plus communs. Souvent en paire, les motifs qui composent les bras s’équilibrent entre eux.

Plus de définitions…